Publicité

Les fake news des IA deviennent si réalistes que des médias s’y trompent

L’Irish Times, un quotidien irlandais, a présenté ses excuses après avoir relayé une fausse information produite par une IA.

Les fausses nouvelles semblent avoir un bel avenir avec le développement de l’intelligence artificielle. Génération de texte, production d’images, de vidéos ou encore de musiques synthétiques, en 2023, l’IA n’a jamais autant stimulé la création numérique. Une manne d’outils qui n’échappe pas au détournement des nombreux désinformateurs sur le web.

Dernière victime en date, le quotidien irlandais Irish Times. Le journal a relayé une fausse information produite par IA. Intitulé « L’obsession des Irlandaises pour le faux bronzage est problématique », l’article publié jeudi 1er mai 2023 dans la section « opinion » du journal est resté en ligne plusieurs heures.

Une photo de profil synthétique

La publication accusait les Irlandaises utilisant des produits de faux bronzage de se moquer des personnes à la peau naturellement foncée. « Le faux bronzage représente plus qu’un simple choix cosmétique inoffensif ; il soulève des questions d’appropriation culturelle et de fétichisation de la forte teneur en mélanine que l’on trouve chez les personnes plus pigmentées », affirmait notamment son autrice.

Signé d’une certaine Acosta-Cortez — présentée comme une soignante équatorienne de 29 ans — l’article a été vivement critiqué sur les réseaux sociaux. Rapidement, plusieurs internautes ont émis la possibilité qu’Acosta-Cortez n’existe pas et que son profil ait été généré virtuellement.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : La vérité, bientôt une exception sur le web ? // Source : Nijwam Swargiary / Unsplash