"Sa famille m'a surpris en calebard chez lui" : Gringe raconte son amitié avec Orelsan

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Invité de Philippe Vandel dans Culture Médias vendredi pour son rôle dans la série Canal+ VTC, le rappeur Gringe est revenu sur l'amitié qui le lie depuis de nombreuses années avec un autre artiste, Orelsan. La série documentaire à succès Montre jamais ça à personne raconte la carrière de ce dernier. "C'est un peu fou de revivre ça, de se refaire le film à l'envers", explique Gringe, son acolyte de la première heure. "On a vécu des trucs fous avec mes potes, mais de revoir l'évolution étape par étape, c'est dingue."

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Un "mec un peu opportun"

Lorsque Gringe et Orelsan étaient plus jeunes, les parents de ce dernier n'étaient pas les plus grands fans de l'auteur d'Enfant lune. "Détester c'est un grand mot, mais je crois qu'ils se méfiaient de moi", confie Gringe. "Ils ont dû me surprendre deux ou trois fois en calebard sur le canapé, en se demandant 'Mais qu'est-ce que ce mec fait dans l'appartement dans notre fiston !?'", sourit-il. Surtout, il estime que les parents d'Orelsan avaient compris "le mec un peu opportuniste" qu'il était alors. "C'était la vie en communauté", s'amuse-t-il.

Interrogé sur le prochain album de son comparse des Casseurs Flowters, qui doit sortir le 19 novembre prochain, Gringe n'a pas confirmé cette date. Il en a profité pour saluer la créativité des différentes pochettes de l'album, intitulé Civilisation. Une vraie "trouvaill...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles