Familles monoparentales : la pension alimentaire minimale augmentée de 50% « dès novembre »

© Justlight / iStock

Il s’agissait d’une promesse du président-candidat.

La revalorisation de 50% de la pension alimentaire minimale, promise par Emmanuel Macron pour soutenir les mères célibataires, interviendra « dès novembre », selon la feuille de route du ministère des Solidarités, diffusée après le séminaire gouvernemental mercredi.

Lire aussi >> Être mère célibataire : entre divorce et choix de vie, deux générations témoignent

58 euros par enfant et par mois

Le président-candidat s'était engagé au printemps à « soutenir le revenu des familles monoparentales, en augmentant de 50% le montant de la pension alimentaire minimale », de 116 à 174 euros par enfant et par mois. Ce sera chose faite « dès novembre 2022 », assure le gouvernement, dans un document détaillant les « grands chantiers » de chaque ministère, dont celui des Solidarités.

Cette somme correspond au montant minimum versé par la caisse d'allocation familiale, soit pour compléter les petites pensions, soit en cas de non-paiement par le parent débiteur. Durant la campagne présidentielle, l'Institut Montaigne avait évalué le coût de cette mesure à 900 millions d'euros par an, sur la base d'une dépense de 1,8 milliard en 2020 pour plus de 800 000 bénéficiaires.

35% des pensions alimentaires restent impayées en France

Depuis le 1er mars 2022, la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) et la Mutualité sociale agricole sont chargées de gérer « l’intermédiation financière » pour les pensions alimentaires dans le cadre d’un...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi