Fashion Week de Paris : le bilan

Capucine Tissot
·1 min de lecture

Du 28 septembre au 6 octobre, la capitale de la mode française a dévoilé ses collections printemps-été 2021 dans un contexte sanitaire compliqué. Retour sur ce qu’il ne fallait pas manquer.

Le 27 mars dernier, après des semaines d’interrogations, la Fédération de la Haute Couture et de la Mode annonçait l’annulation de la Fashion Week Haute Couture, prévue du 5 au 9 juillet suivants, à Paris. Un coup dur pour Ville Lumière, qui a finalement choisi d’imiter son voisin londonien en tentant l’expérience de la Fashion Week 100% digitale. Au total, 33 maisons ont présenté leurs collections couture automne-hiver 2020-2021 par le biais de vidéos originales ou, au contraire, de lookbooks à la sobriété assumée. Résultat : s’il faut souligner l’effort des marques pour se renouveller en tant de crise, il n’empêche que découvrir les vêtements à travers un écran et sans le traditionnel format du défilé qui, il faut le dire, continue de fasciner, ne convainc pas totalement.

Alors lorsque s’est posée la question de la semaine du prêt-à-porter, prévue du 28 septembre au 6 octobre, la nécessité de présenter de véritables shows était plus forte que jamais. Au total, 18 maisons ont fait le choix du défilé physique quand 45 griffes ont maintenu l’idée de présentation digitale. Toutes ont proposé leur interprétation du monde post Covid-19, qui semble avoir une volonté commune : revenir à l’essentiel et à une mode plus conforme à la réalité.

Très attendue, la présentation Givenchy dévoilait la première collection de l’Américain Matthew Williams, nommé à la tête de la direction artistique en juin dernier....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi