Fatigue : 8 astuces pour apprendre à débrancher

iStock

Donnez de l'"élasticité" au temps avec cette technique. Prenez une montre et fermez les yeux. Focalisez votre attention sur le battement de la trotteuse. Une fois que vous avez pris le rythme, concentrez-vous sur le silence entre chaque battement. Imaginez que les tics-tacs correspondent à des piquets tendus entre un hamac. Sentez ce temps se ramollir et s'allonger à mesure que vous vous enfoncez dans les silences confortables.

Dans un parc ou en forêt, se mettre en mouvement aide à évacuer la fatigue. Gravier, terre, pelouse, laissez traîner vos pieds pour sentir le contact du sol. Baissez les épaules, relâchez les genoux comme pour vous reconnecter à l'état de mammifère. Prenez de profondes respirations.

"Ne laissez pas le smartphone entrer dans votre chambre", prévient Léonard Anthony. "Mieux vaut privilégier un éveil lumière, cela évite d'être tenté de surfer sur son smartphone au milieu de la nuit, au moment de regarder l'heure." Le praticien conseille également de supprimer les notifications. "Cela érode notre capacité à nous concentrer, nos taches prennent plus de temps ce qui engendre de la fatigue supplémentaire", ajoute le spécialiste.

Pour arrêter de se focaliser sur les informations négatives, imaginez-vous sur une balançoire à bascule. "Le souvenir de l'effet "tape-cul" efface les bons moments passés en l'air, cheveux au vent, à ressentir des émotions grisantes", prévient Léonard Anthony. "Je conseille de faire cette même bascule dans notre esprit en repensant aux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite