Fatigue, maux de tête, congestion nasale... Etes-vous sensibles aux sulfites ?

Sylvie Boistard
·1 min de lecture

Ces puissants conservateurs, présents notamment dans le vin, ne sont pas toujours bien supportés. Le point avec le Dr Habib Chabane*, allergologue.

Dans quels produits se cachent-ils ?

Ces composants chimiques issus du soufre sont utilisés dans les procédés de fabrication du vin depuis des siècles pour arrêter la fermentation et favoriser la conservation. Les vins blancs secs et liquoreux, ainsi que les pétillants comme le champagne, en sont les plus chargés. L’industrie alimentaire a également recours aux sulfites pour empêcher le développement des bactéries et des moisissures dans les aliments. Grâce à leurs vertus antioxydantes, ils préservent les couleurs. On les retrouve dans les fruits secs et confits, les purées en flocon, la moutarde, le vinaigre de vin, les cornichons, les vinaigrettes prêtes à l’emploi, des sauces (ketchup), les crustacés en barquette, mais aussi dans certains médicaments.

Quand l’hypersensibilité s’en mêle…

Chez certaines personnes, les sulfites déclenchent des maux de tête, une congestion nasale, une fatigue, une gêne respiratoire, voire une crise d’asthme, de trente minutes à une heure après leur ingestion. « Il ne s’agit pas à proprement parler d’une allergie – car il n’y a pas de production d’anticorps IgE par le système immunitaire – ni d’une intolérance comme avec le lactose. On parle plutôt d’hypersensibilité », explique le Dr Chabane. Les mastocytes, des cellules immunitaires sentinelles présentes dans le nez, les bronches, la peau et les intestins, seraient surstimulés au contact des sulfites, ce qui...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi