Fau-il s’enfermer avec les persos de “6 X confiné.e.s” ?

Alexandre Buyukodabas
·1 min de lecture
© Antoine Chapus/Canal+
© Antoine Chapus/Canal+

Que nous reste-t-il du premier confinement, un an après le choc de son annonce et l’expérience physique et psychologique de sa traversée ? Si cette suspension, ou plutôt cette compression de nos existences, continue d’infuser en nous de façon quotidienne, eu égard à un contexte sanitaire et social qui n’a guère évolué depuis, ses remous semblent se fondre dans la persistance de la “vie en demi-teinte” qu’elle a initiée, et à laquelle on se résigne bon gré mal gré.

Réceptacles privilégiés de nos angoisses collectives, les séries s’en sont fait l’écho de façon ponctuelle (Social Distance de Jenji Kohan, ou la ribambelle d’épisodes “spécial Covid” qui ont essaimé des créations aussi différentes qu’Euphoria ou Plan Cœur). Si certaines ont directement intégré la pandémie dans leur architecture narrative (comme la dernière saison de This Is Us), la plupart semblent s’en être chargées de manière inconsciente ou détournée, jusqu’au retrait du monde réel effectué par l’héroïne de WandaVision.

Les caractères se heurtent, les rôles se redistribuent

Lire la suite...