• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Faustine Bollaert gaffeuse dans "Ça commence aujourd'hui" : l'animatrice sort une phrase maladroite sur Patrick Bruel

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

De la bonne copine, rigolote et serviable, elle est devenue la reine des émissions testimoniales. A défaut de brûler les étapes, Faustine Bollaert crève l'écran tous les débuts d'après-midi dans Ça commence aujourd'hui sur France 2, grâce à son tempérament tout feu tout flamme. Un rôle de médiateure dans lequel la Nordiste s'épanouit, même si elle est souvent confrontée à des confessions bouleversantes, et ne peut généralement s’empêcher de verser une larme. Cette émission lui a notamment permis de découvrir une facette encore inconnue de sa personnalité : son hypersensibilité. "Je me suis toujours considérée comme une écorchée vive, peut être un peu cyclothymique [...] Cette révélation m’a permis de comprendre mon propre mode d’emploi. Que je ne suis pas marginale ou folle, j’ai simplement un QR Code un peu différent", expliquait-elle dans un entretien accordé à Télé Star, le 8 septembre 2021, au sujet de cet entrelacs d'émotions.

Mais Ça commence aujourd'hui n'est pas uniquement le théâtre de séquences larmoyantes. Les fous-rires s'invitent parfois sur le plateau, notamment lorsque la langue de Faustine Bollaert fourche ou quand elle commet une bourde sur l'un de ses invités. Ainsi, le 8 octobre 2021, alors qu'elle recevait le journaliste belge Adrien Devyver, la compagne de Maxime Chattam a eu des mots maladroits envers Patrick Bruel. A la sortie d'un magnéto, où l'on voyait son convive s'époumoner sur les tubes Bécassine de Chantal Goya et Qui a le droit du célèbre chanteur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles