Faustine Bollaert sexy en combi en cuir zippée (oh la la)

·2 min de lecture

On vous l’avait dit ! Le cuir a plus que jamais le vent en poupe cette saison. Adopté par toutes les célébrités et filles en vogue sur la Toile, on le voit aussi de plus en plus sur le petit écran. Et la présentatrice vedette, Faustine Bollaert, ne dira pas le contraire puisqu’elle vient de publier un cliché d’elle dans une combi noire en cuir zippée. Une tenue sexy qui nous rappelle notamment celle de Monica Bellucci pour la campagne Cartier 2021. La pétillante animatrice a posté ce cliché après un tournage riche en émotions, pour l’émission Ça commence aujourd’hui, que l’on pourra découvrir très bientôt sur France 2. "Ce soir nous avons tourné les plateaux du scénario diabolique imaginé par Tom Villa (excellent!!) pour piéger l’adorable Cyril Féraud dans Ça commence aujourd’hui. On m’avait demandé de jouer l’animatrice tyrannique avec ses équipes et odieuse avec Iris Mittenaere. J’ai fait ce qu’on m’a dit ! Cyril s’est retrouvé coincé entre ses deux copines… Je crois que vous allez beaucoup vous amuser !", a-t-elle commenté sous son post. Et on ne demande qu’à voir ça ! En attendant, on vous en dit un peu plus sur son look…

Tendance et sexy ! Sur la photo postée sur son compte Instagram, Faustine Bollaert rayonne aux côtés de Tom Villa. Sourire aux lèvres, elle apparaît assise dans sa combi noire zippée qui laisse entrevoir son décolleté. Et cette combi Veronika (Ref. 63723) de la griffe Oakwood fait définitivement fureur auprès de sa communauté : "Vous êtes toujours resplendissante. J’ai complètement craqué sur votre combinaison", "Canon", "Trop belle cette combinaison"…Pour parfaire ce look de femme fatale, la belle brune a opté pour une multitude de petits bijoux tendance : bagues et bracelets en layering, boucles d’oreilles en version mini et enfin collier… Elle n’a rien oublié ! Côté mise en beauté, l’animatrice de télévision de 41 ans a misé sur un make-up léger et quelques ondulations. Toujours aussi canon, Faustine Bollaert en met plein les mirettes à ses (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite