Faut-il céder à la mode du dentifrice au charbon ?

·1 min de lecture

Le dentifrice au charbon rendrait nos dents blanches et notre sourire éclatant. Voici l'avis du Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l’Union Française pour la santé bucco-dentaire.

La toile est régulièrement envahie par des articles ou des publicités autour des dentifrices au charbon. Nombreuses sont les influenceuses à en vanter les mérites. Quant aux adeptes du naturel ou du blanchiment "maison", ils prônent aussi leur utilisation avec ferveur. Mais qu’en est-il en réalité ? Réponses avec le Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l’Union Française pour la santé bucco-dentaire.

Les vertus bio et santé du charbon

Dans les rayons des supermarchés ou des magasins spécialisés, il ne vous a peut-être pas échappé que les dentifrices au charbon tenaient une place de choix. Sur leurs étiquettes, on peut y trouver un certain nombre d’allégations et de vertus très tentantes. Ils promettent entre autres de blanchir les dents. Ce qui correspond à une demande croissante de la population. Non seulement on veut un sourire éclatant, mais si possible avec des produits naturels. De fait, les industriels se sont emparés du créneau pour surfer sur cette vague.

Car le charbon est présenté comme tel : un produit pur. Or ce n’est pas une nouveauté. Il faut remonter à l’Antiquité pour constater qu’il était utilisé pour ses vertus détoxifiantes entre autres. Aujourd’hui, il entre dans la composition des dentifrices pour contrecarrer les ingrédients chimiques habituels comme le dioxyde de titane, ou les sulfates. Il possède la particularité d’en limiter les effets potentiellement nocifs. 

Lire la suite de cet article sur Topsante.com

Alcool : Près d'un quart des Français dépasse les repères de consommation, et vous ?
Pédocriminalité dans l'Eglise: quelle indemnisation pour les victimes ?
3e dose vaccin Covid : obligatoire dans le pass sanitaire, pour qui ?
DIRECT Covid-19 en France ce 9 novembre : chiffres, annonces
Hôpital : pourquoi les infirmiers anesthésistes appellent à une semaine "bloc mort" ?

VIDÉO - Hygiène dentaire : les erreurs que l’on fait tous

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles