Faut-il faire une 4e dose pour voyager cet été ?

Depuis le 7 avril dernier, les Français âgés de plus de 60 ans sont invités à recevoir une quatrième dose de vaccin pour se protéger du Covid-19, à condition de respecter un délai de six mois après la dernière injection. "On sait qu'une deuxième piqûre de rappel réduit de 80 % le risque d'hospitalisation et de décès" avait alors expliqué le ministre de la Santé Olivier Véran, qui avait précisé que "c'est une ouverture. Il n'est pas question d'une obligation."

Effectivement, nul besoin de cette deuxième dose de rappel pour remplir la condition du schéma vaccinal complet (nécessaire pour voyager dans certains pays), contrairement à ce qu’affirment certains messages qui circulent actuellement sur les réseaux sociaux. Pas de panique donc si vous comptez partir cet été, que ce soit en France, en Europe ou ailleurs dans le monde.

En revanche, vérifiez bien les conditions d’entrée dans le pays en question, que vous rentriez par voie aérienne, maritime ou terrestre. Elles varient d’une destination à l’autre et sont mises à jour régulièrement.

Ainsi, si certains pays ont levé toute restriction (aucun document sanitaire ni test de dépistage demandé), permettant même à ceux qui ne sont pas vaccinés d’entrer sur leur territoire (comme en Grèce, en Irlande, en Norvège…), la plupart exigent la présentation d’un pass prouvant que vous être bien protégé contre le virus. Certains vont même jusqu’à demander un test (PCR ou antigénique) en plus de la présentation d’un pass vaccinal, comme c’est le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles