Publicité

"Il faut que j’arrête d’être un c*nnard" : l'auto-critique étonnante de Mathieu Kassovitz après son accident

À l'affiche de Visions au cinéma depuis le 6 septembre dernier, Mathieu Kassovitz a donné de ses nouvelles sur Instagram après son grave accident de moto. Se filmant depuis son lit d'hôpital, l'acteur a montré l'état catastrophique de sa jambe recouverte d'hématomes, et de sa cheville "complètement pulvérisée des deux côtés", transpercées par des broches en titanes. Le réalisateur a montré ces images impressionnantes pour une raison bien précise : vider son sac. Après avoir raconté les détails de l'accident, poussé un gros coup de gueule contre les médias et affirmé son soutien au peuple du Maroc, Mathieu Kassovitz a fait les louanges des soignants qui l'ont pris en charge et qui sont parvenus à lui éviter l'amputation.

"J'ai eu beaucoup de chance. Ils ont mis une tige de titane dans le fémur. Je trouve ça passionnant. Ce qui se passe dans les hôpitaux français est absolument incroyable. Le fait de pouvoir rentrer dans un hôpital sans donner aucun papier, aucune question posée, on vous soigne on vous prend par la main, on vous accompagne. Les gens qui travaillent ici sont payés malheureusement beaucoup trop peu pour le travail et la générosité qu’ils donnent. Les jeunes infirmières, les patrons, tous sont des gens absolument admirables. Ça me rend fier d'être français et je pourquoi on paye autant d'impôts. J'ai pris une énorme claque", a confié celui qui espère pouvoir remarcher "dans six mois".

À lire également

"Je fais des cauchemars très compliqués" : des enfants sans-abris émeuvent dans Quotidien (VIDEO)

Le célèbre acteur a ensuite remercié vivement les internautes pour leurs nombreux messages. "Tous ces gens qui m'ont écrit sur Instagram, que je ne connais pas, que je n'ai jamais rencontrés... Merci beaucoup, parce que ça compte énormément dans le moral. Je ne pensais pas du tout avoir ce genre de soutien. Ça fait 30 ans que je suis un connard et que je me force à l'être pour mettre une distance e...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi