Faut-il se méfier des "beige flags" dans une relation ?

Adobe Stock
Adobe Stock

Rencontrer quelqu'un sur une appli est une galère sans nom. Un parcours semé d'embuches qui prennent tour à tour la forme de messages sans réponse, de catfish, de dick picks non solicitées pour les concerné·es, ou encore de longues tirades venues de l'autre côté de l'écran, qui relèvent plus de l'ego trip que de la volonté profonde d'échanger. Situations qui, qu'on se le dise, déclenchent des levers d'yeux au ciel à s'en décoller la rétine.

Pour réussir à naviguer dans cet océan de déceptions annoncées, et parvenir tant bien que mal à trouver quelqu'un qui pourrait (vraiment) nous plaire et nous correspondre, souvent, on opère par élimination. D'abord en essayant de repérer les red flags. Des réflexes qui trahissent une attitude toxique ou en tout cas, qui ne s'approcherait de près ni de loin à l'idée qu'on se fait d'une relation saine.

Quelques exemples de comportements rédhibitoires partagés par beaucoup : le machisme, le narcissisme, un penchant pour le gaslighting plus ou moins assumé. S'ajoute à cela des détails qui hérissent le poil mais diffèrent selon chacun·e. Par exemple, on peut considérer comme red flag le fait, chez quelqu'un, de dormir en chaussettes, de détester L'Amour est dans le pré, de ne pas supporter le fromage sans même être intolérant au lactose (si, ça existe).

Sur TikTok, les internautes avertissent quant à un autre critère qui pourrait prédire un·e partenaire pas idéal : les beige flags. On vous explique ce que...

Lire la suite


À lire aussi

Faut-il se méfier de la technique de drague du "maskfishing" ?
Faut-il se méfier de cette position sexuelle "dangereuse" ?
Faut-il se méfier de Tik Tok, l'appli préférée des pré-ados ?