Faut-il manger plus (et plus gras) quand il fait froid ?

·1 min de lecture

L’hiver est là, le froid s’installe, et comme tous les ans, vous êtes pris par l’envie de multiplier les repas roboratifs. "Tous mes patients ont l’impression d’avoir un peu plus faim à ce moment de l’année", confirme la nutritionniste parisienne Juliette Bentz-Farman. "Et beaucoup me demandent s’ils n’ont pas le droit de manger un peu plus parce que la température baisse…". Si vous vous posez donc la même question, sachez que la réponse risque de ne pas vous plaire.

D’où vient cette sensation de faim ?

Avant toute chose, notez que cette impression d’appétit exacerbé est tout à fait normale. Selon notre experte, elle est même en partie liée à notre mémoire cellulaire : "Pendant des milliers d’années, nos ancêtres devaient s’adapter à la baisse des températures. C’était une question de vie ou de mort, explique-t-elle. Ils combattaient donc le froid en augmentant instinctivement leurs apports caloriques pour se constituer une couche de gras isolante et avoir une réserve d’énergie." Résultat ? Ce besoin, transmis par la génétique, est encore profondément ancré en nous. Quand bien même "ce sont les chauffages de nos maisons et nos vêtements qui combattent aujourd’hui le froid à la place de notre organisme…"

La deuxième explication, elle, est purement psychologique. La brièveté des jours hivernaux et le manque de lumière impactant directement notre moral, les plats chauds, gras et conviviaux deviennent notre principale (...)

Lire la suite sur Topsante.com

12 recettes de boissons détox
L’Oculus Quest 2, le casque virtuel qui vous fait transpirer… pour de vrai !
Minceur : 6 menus pour ruser pendant les fêtes
Fatigue : une semaine pour avoir la forme avant les fêtes
15 recettes de Noël avec des Saint-Jacques