Faut-il se parfumer avec ses sécrétions vaginales pour rencontrer l'amour ?

Ras-le-bol de ne pas trouver l'âme soeur pour une nuit ou pour une vie ? TikTok aurait la solution : le "vabbing". Soit le fait de glisser ses doigts dans son vagin, puis de se "parfumer" avec ses sécrétions. Un terme rapidement devenu tendance puisque vu près de 682 000 fois sur le réseau social, et dont le concept promet d'attirer un·e partenaire grâce aux phéromones qui se dégagent des fluides.

"Je vous jure, si vous [vabbez], vous allez attirer les gens, comme un rendez-vous, un coup d'un soir ou vous aurez juste des boissons gratuites toute la nuit", a déclaré l'utilisatrice @oldloserinbrooklyn, dans une séquence qui a cumulé 1,4 million de vues. "Elle Woods (héroïne du film La revanche d'une blonde- Ndlr) aurait dû enseigner le 'vabbing' au lieu du 'bend and snap'. C'est plus efficace."

Insolite ? C'est peu de le dire. D'ailleurs à en croire la Dr Blair Murphy-Rose, dermatologue new-yorkaise, il y aurait un manque crucial de preuves quant au caractère infaillible de ce phénomène digital (au propre comme au figuré).

Pas assez de données scientifiques

"Nous ne pouvons pas affirmer avec certitude, sur la base de ces études, que les phéromones humaines affectent le comportement sexuel humain", affirme-t-elle au New York Post, précisant que seules des observations sur des animaux ont été effectuées. Selon elle, l'effet concluant que prônent les internautes provient davantage d'un regain de confiance en soi que d'un impact véritable...

Lire la suite


À lire aussi

Faut-il lever le secret médical pour lutter contre les violences conjugales ?
Faut-il déconstruire le couple pour mieux s'aimer ?
La Cour suprême "made in Trump" s'attaquera au droit à l'IVG : faut-il craindre le pire ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles