Faut-il vraiment se couper les cheveux un soir de pleine lune ?

Elisa Casson

Dans la nuit du 7 au 8 mai, il sera possible d’observer dans le ciel une super-Lune. Un phénomène qui ne se reproduira pas avant l’année prochaine. L’occasion de revenir sur la supposée influence de la lune sur la croissance de nos cheveux. Véritable constat ou légende urbaine, les avis divergent… 

Les soirs de pleine lune sont toujours sources de croyances populaires. Certains pensent que les vampires sont de sorties, d’autres que les accouchements ou les insomnies sont plus propices. Mais s’il y a bien une légende qui traverse le temps, c’est celle qui concerne la pousse de nos cheveux. Nombreux sont les passionnés d’astrologie à assurer que la lune aurait une influence directe sur la croissance des cheveux. Mieux encore, il serait recommandé de couper ses longueurs un soir de pleine lune pour arborer une belle chevelure en un temps record. 

D’où vient cette croyance ? 

L’influence de la lune sur la Terre, et donc les êtres vivants, n’est plus à prouver. On le voit notamment avec le phénomène des marées. Depuis des millénaires, les humains respectent le calendrier lunaire pour de nombreuses disciplines comme l’agriculture ou encore le jardinage. En effet, la position de la lune jouerait sur la vitalité mais également sur la croissance des plantes. Interrogé par « L’express », Clément Gros, fils de Michel Gros, auteur du célèbre « Calendrier Lunaire », développe cette thèse : « Les fleurs coupées à ce moment là (ndlr: pleine lune) vont durer plus longtemps, tandis qu’elles faneront plus vite en lune décroissante. » Un phénomène qui s’appliquerait également à nos cheveux. Certains coiffeurs ont même décidé d’ouvrir leur salon les nuits de pleine lune. 

Doit-on y croire ? 

D’un point de vue purement...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi