Les faux cils magnétiques, pour un œil de biche instantané ?

Elsa Rouden
·1 min de lecture

Les faux cils magnétiques, des modèles d’un nouveau genre où la colle est remplacée par de petits aimants. Sont-ils aussi efficaces qu’ils le promettent ? On a testé les derniers nés d’Ardell, tout nouvellement disponibles sur le marché.

Appliquer des faux cils, une opération qui s'avère bien souvent délicate, même pour les plus aguerries. Et bien que certaines techniques soient très efficaces pour afficher un œil de biche longue durée (extensions de cils, Lash Lift Nutrition Intense...), elles nécessitent de l'entretien et, donc, un budget élevé. L'option alternative ? Opter pour les faux cils magnétiques. Là où les modèles traditionnels se fixent avec un trait de colle, ces accessoires make-up d'un nouveau genre fonctionnent, comme leur nom l’indique, grâce au magnétisme.

Comment utiliser les faux cils magnétiques Ardell ?

Le dernier kit d'Ardell, tout nouvellement lancé en 2021, contient un feutre eye liner dont la formule renferme des particules magnétiques et des faux cilsn sur lesquels des aimants miniatures sont collés en racine. Pour les utiliser, il suffit de tracer un trait avec le liner, puis d'approcher les faux cils au plus près de la peau.

  1. On trace un trait d'eye liner au plus près des cils. On laisse sécher quelques secondes.

    Une femme qui trace un trait d'eye liner magnétique.
    Une femme qui trace un trait d'eye liner magnétique.


  2. On pose les faux cils magnétiques, en insistant sur les coins internes et extérieurs.

    Une femme qui pose des faux cils magnétiques.
    Une femme qui pose des faux cils magnétiques.


  3. Et voilà le travail !

    Des faux cils magnétiques Ardell.
    Des faux cils magnétiques Ardell.


Notre avis sur les faux cils magnétiques Ardell

Les faux cils magnétiques Ardell tiennent leur promesse : ils sont considérablement plus faciles à utiliser que les modèles traditionnels. Grâce au feutre liquide, l'application de l'eye...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi