Faux ongles : les colles peuvent être responsable de brûlures

·1 min de lecture

Entre les confinements, le couvre-feu et les restrictions sanitaires, nous sommes nombreuses à avoir tenté l'expérience des faux ongles "maison". Les marques proposent aujourd'hui des "kits" super-simples pour se faire une manucure professionnelle sans quitter son salon – sans oublier les milliers de tutoriels qui prolifèrent sur Youtube.

Sauf que selon une récente publication de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), certaines colles pour faux ongles (en particulier : les colles cyanoacrylates) pourraient être à l'origine de "brûlures graves".

Que l'on se rassure : les colles cyanoacrylates (dans la liste des composants, on voit parfois noté "Ethyl 2-Cyanoacrylate") ne sont pas dangereuses au toucher : "les contacts cutanés directs avec les colles cyanoacrylates pour faux ongles sont généralement sans gravité" précise d'ailleurs l'Anses.

Colles cyanoacrylates : elles font une réaction chimique avec le tissu

Le problème, c'est que le contact entre une colle cyanoacrylate et un tissu (surtout s'il est en coton ou en laine) peut entraîner une réaction chimique exothermique brutale, c'est-à-dire "dégagement instantané de chaleur très forte" selon l'Anses.

En clair : si la colle cyanoacrylate touche la peau, il n'y a (a priori) pas de danger, mais si elle touche la peau à travers un tissu, le risque de brûlure est bien réel. Ainsi, d'après l'Anses, "en novembre 2020, les centres antipoison (CAP) (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Comment réussir sa première coloration maison ?
Plaques, boutons, rougeurs : que faire contre les effets du stress sur la peau ?
4 façons naturelles de fortifier les ongles et les cheveux
Dermato : le vrai du faux sur votre peau
Attacher ses cheveux sans les casser : nos 6 astuces