La femme de Benjamin Griveaux, Julia Minkowski, se confie sur l’affaire des vidéos

La rédaction
·1 min de lecture

En février, une vidéo du candidat LREM était divulguée. Benjamin Griveaux avait mis fin à sa campagne électorale. Sa femme avait gardé le silence.

Elle ne rompt pas. Pour la première fois depuis l’affaire des vidéos intimes de Benjamin Griveaux, sa femme, Julia Minkowski revient sur la tempête qui a traversé sa vie. En février, l’avocate a découvert sur les réseaux sociaux une vidéo intime de son mari. Un activiste russe l’avait rendue publique, prétendant dénoncer l’hypocrisie du candidat à la Mairie de Paris, censé faire campagne sur les valeurs familiales traditionnelles et s’affichant en couple. La vidéo a un écho international. Benjamin Griveaux abandonne. De son épouse, nous n’entendrons pas un mot. Dix mois plus tard, elle se livre lors d’une interview à ELLE. D’abord pour défendre le travail de son mari. « Benjamin n’a jamais mené ce type de campagne, bien au contraire », assure-t-elle. « Quant à la prétendue hypocrisie, où est-elle ? Est-ce le fait de rester en couple malgré l’infidélité ? Non, ce qui est hypocrite, c’est de faire semblant de croire que, dans une rela­tion qui dure, on ne fait jamais face à ce genre de difficultés. » Elle reconnaît : « Nous avons affronté cette épreuve dou­loureuse comme tous les couples qui connaissent des turbulences. »

Mais la jeune femme ne laissera pas un élément étranger décider du cours de sa vie. Si elle reconnaît les problèmes, laisse entendre la dureté de cette période, elle refuse de faire de cet événement un épisode qui aurait trop d’importance. « Vu de l’extérieur, cet épisode, avec sa...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi