La femme d'affaires trans Anne Jakapong Jakrajutatip rachète le concours Miss Univers

Anne Jakapong Jakrajutatip : retenez ce nom, car derrière lui se cache une femme d'influence. Cette magnat des médias thaïlandais - elle est à la tête de JKN Global Group, qui produit plusieurs émissions de télévision au sein du pays - vient d'acheter la société qui gère les célèbres concours de beauté Miss Univers. Montant de la vente ? 20 millions de dollars. Excusez du peu.

Mais si l'investissement d'"Anne JKN" sort du lot, c'est parce que celle-ci est une femme d'affaires transgenre et défenseure des droits des personnes LGBTQIA+. Pas de quoi ravir le précédent propriétaire de la société, un certain... Donald Trump. Autrement dit, c'est une bonne autre partie du monde qui peut s'enthousiasmer. Car l'ambition de la businesswoman est désormais de faire de Miss Univers un concours plus inclusif et égalitaire. Pas trop tôt ?

"Faire évoluer Miss Univers pour la prochaine génération"

Interrogée sur ses intentions, Anne Jakapong Jakrajutatip désire ni plus ni moins que "faire évoluer la marque Miss Univers pour la prochaine génération". En outre, relate la BBC, la nouvelle directrice générale souhaite également mettre en avant des "personnes passionnées d'horizons, de cultures et de traditions divers". En somme, bousculer une institution vieille de plus de 70 ans en privilégiant la diversité et l'inclusion.

La simple nomination d'"Anne JKN", dont la fortune est estimée à 170 millions de dollars, est déjà en soi une belle (r)évolution,...

Lire la suite


À lire aussi

"Je suis une femme trans et on m'empêche d'utiliser mes gamètes pour faire un enfant"
Indya Moore rend hommage aux femmes trans assassinées avec des bijoux saisissants
Andréa Furet sera-t-elle la première femme trans à participer à Miss France ?