La Femme en huit clips mémorables

Franck Vergeade, François Moreau, Théo Dubreuil
·1 min de lecture
Extrait du clip “Télégraphe” de La Femme
Extrait du clip “Télégraphe” de La Femme

Télégraphe (2011)

Images cradingues et triturées, errances nocturnes et ambiance gothiquo-burlesque. En 2011, le clip de Télégraphe, qui succédait à la vidéo inaugurale de La femme ressort, contenait déjà toutes les obsessions formelles de la formation française. Avant l’euphorie urbaine de SSD ou Tatiana, le morceau hommage à la station de métro parisienne se parait d’un clip fauché convoquant les démons de la contre-culture des catacombes de la capitale ou du Subway de Luc Besson.

Extrait de leur premier EP, Télégraphe mettait en scène, à travers son clip, l’univers des films de série B – voire Z – à base d’idées de montage en rythme mi-audacieuses, mi-négligées, d’images distordues et dégradées, d’humour potache et de slasher poisseux, mâtiné de films horrifiques qui feront la sève de la vidéographie de La Femme. TD

Sur la planche 2013 (2013)

L’hymne le plus emblématique de La Femme, témoignant des origines basques de Marlon Magnée et Sacha Got, est ressorti dans une version 2013 avant la parution de Psycho Tropical Berlin. Dans un montage cadencé alternant paysages marins et images psychédéliques, le clip suit la course effrénée de surfeur·euses noctambules “à la recherche de sensations”.

Avant qu’entre deux vagues et trois rouleaux une surfe

Lire la suite sur lesinrocks.com