Et les femmes dans tout ça ?

·1 min de lecture

L’horlogerie est considérée comme un monde d’hommes. Et pourtant, une mise à l’honneur de quelques-unes des femmes iconiques ayant joué un rôle majeur dans l'évolution de la montre bracelet s’impose. Gros plan sur quatre légendes.

Élisabeth Ire

C’est à la reine d’Angleterre Élisabeth Ire qui aurait porté la toute première montre bracelet de l’histoire. Elle lui fut offerte en 1571 par Robert Dudley, comte de Leicester. Alors décrite comme une « montre de bras », la montre bracelet était l’un des deux dispositifs de mesure du temps que la reine aurait possédés. L'autre étant logé dans une bague et doté d’une fonction alarme.

Marie-Antoinette

Marie_Antoinette
Marie_Antoinette

Marie-Antoinette était connue pour être très dépensière. Parmi ses caprices… les montres ! Et fut d’ailleurs l’un mécène des d’Abraham-Louis Breguet. Un coup de pouce inestimable pour l’horloger car la reine de France déployait ostensiblement son amour des montres et de Breguet auprès de sa cour et des empereurs de toute l’Europe.

Mercedes Gleitz

MercedesGleize
MercedesGleize

C’est cette sportive hors paire qui prouva l’étanchéité de la Rolex Oyster. En 1927, elle devient la première femme à traverser la Manche à la nage, et la première à réaliser cet exploit en portant une montre au poignet, de surcroit étanche. Le modèle en question est la Rolex Oyster, fermée comme une huître, qui s’imposa comme la première montre étanche à l’eau et à la poussière de l’histoire de l’horlogerie moderne.

Jeanne Toussaint

Jeanne Toussaint
Jeanne Toussaint

Jeanne Toussaint, nommée en 1933 directrice artistique de la joaillerie de Cartier, marquera de son empreinte l'une des époques les plus reconnaissables et emblématiques de l’histoire de la maison.(...)


Lire la suite sur Paris Match