Les femmes se cachent pour boire et c'est un vrai problème

Laurent Karila
Les femmes se cachent pour boire et c'est un vrai problème

L’usage d’alcool, qu’il soit simple, excessif, ou addictif selon le sexe, les générations, questionne. Encore plus chez les femmes, car le paysage de leur consommation a changé ces dernières années.

Posons les bases. Pour retenir les grands axes de l’addiction, pensez aux 5 C, à savoir la perte de Contrôle, le Craving (envie irrépressible de consommer), l’usage Compulsif, l’usage Continu d’alcool, sur au moins une année, malgré les Conséquences sur sa santé (psychique, physique et sociale). L’addiction est une maladie multifactorielle avec des manifestations environnementales, développementales, neurobiologiques, génétiques, psychologiques et comportementales.

La France fait partie des pays ayant le plus fort niveau de consommation d’alcool au monde.

L’alcool chez les femmes

Chez les femmes, la consommation d’alcool serait plus importante autour de 27 ans. Selon l’enquête de Santé publique France, publiée en février 2019, 23% des femmes de 18 à 75 ans boivent entre une à six fois par semaine, contre 37% des hommes. Avec la mutation des rôles sociaux, la consommation d’alcool a clairement changé ces dernières décennies. L’usage à risque d’alcool voire l’addiction à l’alcool concernerait entre 500.000 et 1,5 million de femmes, même s’il n’existe pas de données précises sur ce sujet. Entre 20 et 79 ans, environ une femme sur dix déclare consommer de l’alcool quotidiennement et environ quatre sur dix toutes les semaines.

Dans l’enquête Constances, toutes les catégories socioprofessionnelles et tous les secteurs d’activités sont touchés par les usages à risque d’alcool. Les femmes sont loin d’être épargnées. Les cadres présentent le plus haut pourcentage de consommation à risque d’alcool, soit près de 12%. Ce chiffre est plus élevé que chez les ouvrières et artisanes et les employées de bureau, les commerciales, les agents de service. Les femmes, pour lesquelles l’exposition professionnelle était stressante, avaient un risque multiplié par 1,6 de présenter une...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Ce contenu peut également vous intéresser :