Les femmes enceintes pourraient bientôt se garer plus facilement

Anaïs Guillon
·1 min de lecture

Un projet de loi souhaite autoriser les futures mères à bénéficier de la carte de stationnement mobilité inclusion (CMI) afin qu’elles puissent se garer sur les places handicapées. 

Pour faciliter la mobilité des femmes enceintes, la députée Frédérique Meunier a déposé mardi 9 mars, une proposition de loi autorisant les futures mères à se garer sur les places de parking réservées aux handicapés. « Il y a un vrai souci de stationnement pour les femmes enceintes, a fortiori dans les centres-villes, alors que les places pour personnes handicapées sont souvent vides », constate la députée LR. L’objectif est de « faciliter plutôt que compliquer », peut-on lire dans le texte porté par près de 26 membres de l’hémicycle.  

Lire aussi >> « J’étais jaloux de la grossesse de ma femme »

Uniquement pour les trois derniers mois de grossesse  

Pour accorder la possibilité aux femmes enceintes de se garer sur ces places de parking, les députés souhaitent autoriser les futures mères à bénéficier de la carte de stationnement mobilité inclusion (CMI). Elles pourraient ainsi apposer le macaron sur leur pare-brise pour éviter toute verbalisation pour stationnement gênant. Selon le texte, la carte leur serait attribuée à partir du sixième mois de grossesse et jusqu’au terme.  

« Pour pouvoir stationner sur ces places réservées, les femmes enceintes doivent se rendre en préfecture pour se faire remettre, après une déclaration sur l’honneur et un certificat médical, un macaron avec une date limite d’utilisation » détaille la proposition. Elle précise également que les femmes concernées ne seront pas exonérées de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi