Des femmes qui ont eu recours à la PMA signent une tribune pour (enfin) peser dans le débat public

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Elles ont eu un enfant par PMA et signent une tribune pour faire entendre leur voix. Elles refusent que le débat sur l’ouverture à la PMA pour toutes soit confisqué par les opposants, omniprésents dans les médias.

Pour elles, la coupe est pleine et elles ne veulent plus se taire. Quatre-vingt-dix femmes qui ont dû se rendre à l'étranger pour faire des enfants interpellent les médias dans une tribune publiée le jeudi 11 octobre sur le site de Franceinfo, dont la première signataire est Marie Labory, journaliste/présentatrice d'Arte, et mère de jumeaux nés après une PMA en Espagne. Elles expliquent ne plus supporter plus l'invisibilisation des lesbiennes et des célibataires, pourtant les premières concernées par le projet de loi du gouvernement.

Un débat monopolisé par les opposants à la PMA pour toutes

Le gouvernement travaille actuellement sur un projet de loi bioéthique, qui prévoit notamment d'étendre l'accès à la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. Les signataires de la tribune dénoncent le faible nombre de femmes lesbiennes ou célibataires consultées ou invitées dans les médias à s’exprimer sur cette évolution du droit. Elles notent, en revanche, que les micros sont facilement tendus aux représentants des forces réactionnaires du pays. Pourtant pas toujours légitimes pour s’exprimer . "Tous parlent au nom de dogmes, de craintes, d'inquiétudes, de ressentis. Rien qui ne soit validé par la science ou des précédents historiques, écrivent-elles. Mais leur avis prévaut, s'étale, s'invite jusque dans les Etats généraux de la bioéthique. Les uns s'appuyant sur des valeurs (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi