Les femmes ne vivraient finalement pas plus longtemps que les hommes

© ProfessionalStudioImages / iStock

Être un homme ou une femme a un impact sur la durée de vie, mais ce n'est pas le seul déterminant qui contribue aux inégalités.

Les femmes vivent-elles vraiment plus longtemps que les hommes ? La réalité ne se résume pas à des facteurs genrés, selon une étude danoise qui court sur 200 ans et qui concerne 199 groupes de populations sur plusieurs continents. Il s'agit de la première étude utilisant la statistique de survie pour quantifier la probabilité que les hommes survivent aux femmes dans plusieurs populations au fil du temps.

Lire aussi >> Egalité femmes-hommes : qu’est-ce qui a bougé depuis 20 ans ?

La durée de vie des femmes reste plus importante que celle des hommes, de 4,4 ans en 2019 avec des variations selon les pays. Cette différence est dûe à « une combinaison complexe de facteurs biologiques, environnementaux et comportementaux ». Mais si l’on prend en compte les inégalités, les hommes ont « une chance substantielle de survivre aux femmes », notamment ceux qui sont mariés ou titulaires d’un diplôme, détaille l’étude.

L’espérance de vie : un facteur insuffisant

Mais les auteurs de l’étude attirent notre attention sur la complexité d’une telle affirmation. On a tendance à analyser les différences de survie entre les femmes et les hommes à travers la comparaison de l’espérance de vie des deux sexes. Cette interprétation est pourtant « simpliste car elle ne tient pas compte de la variation autour des moyennes (espérances de vie) et des chevauchements potentiels [...] entre la durée de vie des femmes et des hommes. », détaillent les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles