Oui, les femmes se repèrent aussi bien que les hommes dans l’espace

Caroline Michel

Si votre partenaire vous dit que non, ce meuble IKEA ne passera pas dans le salon et que votre sens de l’orientation laisse à désirer, collez-lui cette nouvelle étude sous le nez. Selon deux chercheurs irlandais, les hommes et les femmes sont égaux en termes de cognition spatiale.

Dans la famille des stéréotypes de genre, nous demandons le repérage dans l’espace. Et qu’entendons-nous ? Que les femmes ont un sens de l’orientation proche d’un GPS désagrégé et qu’elles ne savent pas estimer la distance entre le canapé et le radiateur (« je te dis que l’étagère rentrera », « je te dis qu’elle ne rentrera pas »). En bref, les femmes seraient mauvaises en matière de cognition spatiale, deux grands mots pour désigner notre capacité à appréhender l’espace, l’organiser mentalement et s’y déplacer selon ses besoins.

Les hommes et les femmes égaux en matière de repérage spatiale

Sauf que non. Si vous prenez une femme et que vous la faites tourner sur elle-même pendant trois minutes les yeux bandés, les chances qu’à la fin elle désigne le nord sans se planter sont les mêmes que chez un sujet masculin. En effet, deux chercheurs de l’université de Limerick en Irlande ont étudié la question et publié le résultat dans la revue « Nature Scientific Reports ». D’après eux, les hommes ne disposent d’aucun avantage par rapport aux femmes quand il s’agit de se repérer, contrairement à ce qui est conté depuis la nuit des temps (c’est d’ailleurs pour ça que les chercheurs ont choisi de travailler sur ce sujet). Alors, quand au milieu d’un rond-point les hommes se débrouillent mieux ou les femmes moins bien, il nous faut solliciter d’autres explications. Et si, finalement, à force d’avoir...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi