Les femmes en situation de handicap croulent elles aussi sous les tâches domestiques

La charge mentale est une problématique qui touche bien des femmes en France. Les femmes en situation de handicap n'échappent pas à la règle, croulant elles aussi sous les tâches domestiques.

L'inégale répartition des tâches domestiques s'observe également lorsque la conjointe est en situation de handicap. C'est ce que révèlent deux enquêtes sur le vécu des femmes en situation de handicap réalisées par l'ADAPT (l'Association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées) en partenariat avec l'IFOP, et menées auprès de 3000 personnes, dont 2000 concernées.

80% des femmes en situation de handicap déclarent s'occuper elles-mêmes de faire le ménage. Près de 75% d'entre elles affirment s'occuper de la préparation des repas, de faire les courses (74%) et s'occuper des enfants (70%). En somme, ce que l'on appelle "la charge mentale" est considérable parmi les femmes en situation de handicap, tout autant qu'au sein de la population globale interrogée puisque plus de 70 % des femmes affirment à l'unisson gérer les courses, les enfants et les repas.

Ces enquêtes émises à l'occasion de la 26e édition de la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées en disent donc long sur une situation inégalitaire systémique.

"Le handicap n'a que peu d'impact sur la répartition des tâches domestiques"

Selon ces enquêtes détaillées, le temps passé à la réalisation des tâches ménagères est de 8,7 heures pour les femmes en situation de handicap et de 8,5 heures pour l'ensemble des femmes, contre 7 heures pour les hommes en situation de handicap et 6,5 heures pour l'ensemble des hommes. Une nette différence genrée...

Lire la suite

VIDÉO - "Des femmes meurent, souffrent ou finissent handicapées à cause de leur contraception"