Les femmes travaillent "gratuitement" à partir du 4 novembre 2022 : que se cache-t-il derrière ce symbole ?

Jo_Johnston

C'est une date que les femmes aimeraient effacer. Le vendredi 4 novembre 2022 à 9h10 précisément, les salariées féminines commencent à "travailler gratuitement". Que cela signifie-t-il ? Selon les statistiques européennes cette journée a été mise en avant pour montrer l'écart de rémunération entre les sexes "à savoir la différence entre les gains horaires bruts moyens des hommes et des femmes exprimés en pourcentage des gains horaires bruts moyens des hommes", précisent nos confrères d'Ouest France dans un article publié le même jour. Les femmes gagnent en moyenne 15,8% de moins que les hommes. "En France, en 2022, nous avons 253 jours ouvrés, 15,8 % de 253 correspond à 39,974 jours ouvrés.", explique Les Glorieuses, dans une pétition lancée pour l'égalité salariale.

Depuis quelques années, l’Observatoire des inégalités étudie ce phénomène de déséquilibre salarial entre les hommes et les femmes. Ainsi, en 2017, l'organisme rappelait que "les femmes touchaient 28,5 % de moins que les hommes". Un chiffre effarant, expliqué par la suite : "une femme sur trois travaille à temps partiel, ce qui n’est le cas que d’un homme sur dix environ. Le revenu salarial moyen des femmes est logiquement inférieur à celui des hommes. De plus, le temps de travail des hommes est accru par les heures supplémentaires qu’ils effectuent plus souvent que les femmes. Pourtant, même en ne comparant que les salaires en équivalent temps plein, les femmes percevaient encore à cette date 16,8 % de moins que les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite