Les femmes vont-elles pâtir de la réforme des retraites ?

Les femmes vont-elles pâtir de la réforme des retraites ? - Adobe Stock
Les femmes vont-elles pâtir de la réforme des retraites ? - Adobe Stock

Les femmes seront-elles les grandes sacrifiées de la réforme des retraites ? Et pourquoi celle-ci est-elle contestée par les militantes féministes ? La question est sur toutes les lèvres à l'heure du recul de l'âge légal de départ à 64 ans souhaité par l'exécutif.

Alors que le gouvernement a présenté son projet de réforme des retraites, reculant l'âge de départ à la retraite à 64 ou 65 ans à partir de 2030, celle-ci sera-t-elle vraiment synonyme de grands changements pour ce qui est de l'égalité hommes-femmes en France ? Une question essentielle alors que ces enjeux d'égalité passent aussi beaucoup par l'économie. On pense évidemment aux inégalités salariales : les salaires des femmes sont inférieurs en moyenne de 22% à ceux des hommes, d'après les chiffres de l'Insee.

La Première ministre Elisabeth Borne a assuré que cette réforme valoriserait les carrières "hachées et incomplètes" des femmes, comme le relève TF1. Et ce, notamment par le prise en compte du congé parental dans le dispositif carrières longues. Jusqu'à quatre trimestres validés dans ce cadre pourront être considérées. Une info qui importe alors que deux fois plus de femmes que d'hommes font l'objet de ces "carrières incomplètes".

Le gouvernement assure également que les femmes, et notamment celles ayant travaillé à temps partiel durant leur carrière, bénéficieront de l'augmentation du minimum de pension majoré.

Cependant, bien des voix expertes, féministes et économistes, remettent en question la pertinence de cette réforme.

Des inégalités renforcées ?

Pourquoi ce recul de l'âge est contesté ? Auprès du JDD, Roxana Eleta de Filippis, maîtresse de conférences en sociologie à l'université du Havre, explique que ce sont avant tout...

Lire la suite


À lire aussi

Pour Gwyneth Paltrow, avoir des enfants peut "ruiner un couple" : et si c'était vrai ?
"Une victime de plus" : la lettre déchirante de la mère de Lucas, 13 ans, après son suicide
Blyynd est la première appli française dédiée au sexting : comment ça marche ?