Fermeture des écoles : que prévoit le gouvernement pour la garde d'enfants ?

Lydia Menez
·1 min de lecture

La fermeture des crèches, primaires, collèges et lycées entraîne un casse-tête pour les parents, contraints de faire l’école à la maison.  

Coup dur pour les parents. Un an après le premier confinement, Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir la fermeture des établissements scolaires et des crèches partout en France, pour faire face à la troisième vague de la pandémie. « Je sais que cette organisation est compliquée pour les parents mais c’est la solution la plus adaptée pour freiner le virus », a expliqué le Président.

Lire aussi >> Covid-19 : Au cœur du service « Psy Île-de-France », à la rescousse d’une jeunesse en souffrance

Les règles, mises en place l’année dernière, ne changent pas. Les fonctionnaires bénéficieront d’une autorisation spéciale d’absence (ASA), indemnisée à 100%. Pour les salariés, le chômage partiel n’est prévu que si l’emploi est incompatible avec le télétravail (sous réserve d’avoir un enfant de moins de 16 ans ou en situation d’handicap). Si un des deux parents peut télétravailler, le gouvernement considère que les enfants peuvent être gardés à la maison. Avec une exception toutefois : le ministère du Travail a précisé que « si un salarié ne peut télétravailler car il a des enfants en bas âge, il en informera son employeur et pourra être indemnisé ». Une déclaration sur l'honneur sera nécessaire. Dans tous les cas, seul un des deux parents pourra bénéficier de ces mesures. 

Télétravail + garde d’enfants, une équation impossible ?  

Une grande majorité des Français vont donc devoir garder leurs enfants tout en...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi