Un fermier détrône Taylor Swift dans les charts avec un titre qui prône l’Amérique conservatrice

« Rich men north of Richmond » : voici le titre ressemblant au nouvel hymne du parti conservateur des États-Unis, qui a permis à Olivier Anthony, un fermier américain, d’arriver en tête du Billboard.

Lundi 21 août, la chanson « Rich men north of Richmond » d’Olivier Anthony créait l’événement en prenant la première place du fameux classement Billboard. Étant un parfait inconnu jusqu’à présent, son succès est pour le moins surprenant. En effet, depuis la création du classement, aucun artiste sans carrière, sans contrat et sans promotion n’avait réalisé un tel exploit.

Des paroles politiques et explicites

« Rich men north of Richmond » arbore des sonorités country. Mais ce sont les paroles qui sont révélatrices du succès de la musique. Une lamentation glorifiant les « petites gens » comme lui et condamnant le gouvernement et les « riches corrompus ». Durant 3 minutes et 11 secondes, Olivier Anthony aborde tous les thèmes et les idées propres au parti ultraconservateur américain, mené, on le rappelle, par Donald Trump.

Pour résumer, « Rich men north of Richmond » aborde : les « richards » qui veulent « tout contrôler », les « bons » emplois américains qui ne paient pas les factures et la montagne de taxes qui leur fait face. Sans oublier les références au mouvement conspirationniste d’extrême droite QAnon.

Le premier couplet donne le ton : « Travailler toute la journée/ Des heures supplémentaires/ Pour un salaire de merde/ Pour que je puisse m'asseoir ici/ Et gâcher ma vie/ Rentrer à la maison/ Et noyer mes problèmes/ C'est une putain de honte/ Ce que le monde est devenu /Pour les gens comme moi ».

L’hymne de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi