Ferrari 348 (1990-1995) : des coûts d'entretien... affolants !

Ferrari 348 : présentation du modèle

  • Prix : dès 50 000 euros

  • Commercialisation : de 1990 à 1995

La mythique 308, devenue au gré des évolutions la 328, a posé de nouveaux jalons pour Ferrari, qui doit faire au moins aussi bien, tant en image que sur le plan commercial.

Pourtant, le contexte est difficile en cette fin des années 80 avec l’émergence des rivales que sont la Lotus Esprit Turbo SE, la nouvelle Porsche 911 Type 964 et la très technologique Honda NSX.

Pour ne rien arranger, le Commendatore n’est plus aux commandes, et c’est dans ces moments troubles qu’est présentée la 348 tb. Un nom qui fait référence à la cylindrée de 3,4 litres pour 8 cylindres (le moteur de la 328 réalésé), le « tb » voulant dire « transversale Berlinetta », en référence à l’implantation de la boîte de vitesses.

Sur le plan du style, la 348 est bien dans l’air du temps, tout en restant fidèle aux grandes lignes des Ferrari du moment. Si le gabarit et l’architecture de cette berlinette sont proches de ceux de sa devancière, ce design plus acéré s’inspire de la grande Testarossa, avec ses lamelles latérales destinées à canaliser l’air frais vers la salle des machines, tandis que l’arrière s’orne d’une grille horizontale masquant les feux.

L’intérieur de cette 2 places s’inscrit dans la pure tradition Ferrari avec des sièges enveloppants habillés d’un très beau cuir, tandis que trône pour la dernière fois, sur le tunnel de transmission, une bonne boîte à poigne avec première en bas à gauche.

Une atmosphère à savourer en coupé, ou en targa qui prend le nom de « ts », un Spider venant même compléter la gamme. A partir de 1993, la 348 s’encanaille à travers la variante Challenge réservée au circuit, dont la puissance passe à 320 ch.

Un niveau de puissance identique sur les derniers...Lire la suite sur Sport Auto