Fertilité : l'âge du père influe bien sur les chances des femmes de tomber enceinte

© ZEPHYR/Getty Images

Une étude relayée par « The Observer » dévoile que l'âge d'un homme a une plus grande incidence que ce que l'on pensait sur les résultats d'une FIV, surtout chez les femmes de 35 à 40 ans.

Si l’on donne aux femmes l’âge limite de 35 ans pour tomber enceintes sans encombre, les hommes ont longtemps été mis de côté de la question de la fertilité. Mais eux aussi sont soumis à une horloge biologique, si l’on en croit une étude relayée dans « The Observer » le 23 juillet dernier. Les chercheurs se sont basés sur des données anonymisées du régulateur britannique de la fertilité, la Human Fertilisation and Embryology Authority.

Lire aussi >> Infertilité masculine : des chercheurs ont trouvé une nouvelle piste pour l’expliquer

Ils ont analysé 18 825 cycles de FIV et d’Injections intracytoplasmiques de spermatozoïdes (ICSI en anglais, injection de sperme directement dans l’ovocyte pour favoriser la fertilisation) à la suite d’un transfert d’embryon récent. Quand l’âge paternel passe en dessous de 35 ans, le taux de naissances vivantes est de 32,8%. Entre 40 et 44 ans, il passe à 27,9%. Puis après 55 ans, il est de 25%.

L'âge de l'homme a plus d'impact chez une femme de 35 à 40 ans

Chez les femmes d’entre 35 et 40 ans, les scientifiques ont aussi constaté une « chute significative » dans le taux de naissances vivantes lorsque le partenaire masculin était âgé de plus de 40 ans. « Ce qui est très intéressant, c’est que l’âge d’un homme a l’air d’avoir plus d’impact quand la femme a entre 35 et 40 ans », commente Geeta Nargund, une des auteurs de l’étude, directrice médicale de Create Fertility et...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Les écarts au cours d’une grossesse peuvent être dramatiques. Attention, les médicaments à base de plantes sont tout aussi toxiques que les autres"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles