Fesses : Pourvu qu’elles soient rebondies !

·2 min de lecture

Sur les réseaux sociaux ou dans les cours de fitness, les fesses ultra bombées sont à la mode. Décryptage du phénomène.

Une taille fine, des hanches rondes, comme tout droit sorties d’un manga, et un fessier haut, tonique et charnu à souhait : qu’importe si l’effet est dû au sport ou aux injections d’acide hyaluronique, les silhouettes callipyges envahissent Internet. Exit donc les silhouettes filiformes ! A 51 ans, J.Lo arbore un derrière de plus en plus impressionnant, à l’instar de Kim Kardashian, Kylie Jenner ou les rappeuses Nicki Minaj, Iggy Azalea et Cardi B. Lors du dernier défilé Jacquemus, plusieurs mannequins ont dévoilé des formes plantureuses sous leurs vêtements. Dans les interviews beauté, les actrices Christina Hendricks ou Sofia Vergara sont toujours priées de dévoiler les secrets de leurs popotins rebondis. Quant aux célébrités de la télé-réalité et aux influenceuses d’Instagram aux quatre coins du monde, elles dévoilent elles aussi des fesses toujours plus arrondies.

L’origine de cette tendance ? Pour Insaf Aouadi, fessialiste spécialisée dans les remodelages (insafaouadi.fr), et Gady, coach sportif (gadycoach.com), c’est sans conteste Kim Kardashian qui a lancé la mode. « Elle a été un modèle pour toute une génération d’adolescents pour qui les gros « bootys » sont devenus la norme. Aujourd’hui, pour les jeunes, c’est culturel, même quand les corps sont peu naturels et souvent retravaillés à l’excès à coup de chirurgie esthétique », explique Gady. Mais s’il est désormais mainstream, il y a une culture dans laquelle le fessier généreux a toujours existé, celle du rap qui est désormais la musique la plus écoutée. Et si la question de la représentation de la femme y fait toujours débat, elle est à présent récupérée par des chanteuses comme Nicki Minaj. Dans son clip « Anaconda », par exemple, pas un homme à l’horizon(...)


Lire la suite sur Paris Match