Festival de Cannes : Sean Penn dénonce la gestion "obscène" par Trump de l'épidémie de Covid

·1 min de lecture

"Obscène politiquement et humainement". L'acteur et réalisateur américain Sean Penn, de retour au Festival de Cannes pour présenter Flag Day, a tiré à boulets rouges dimanche sur l'ex-président américain Donald Trump et sa gestion de l'épidémie de coronavirus. Avec plus de 33 millions de cas et 600.000 morts, les Etats-Unis ont payé un lourd tribut, même si ces derniers mois la campagne de vaccination a fait chuter le nombre d'hospitalisations et de décès.

"On avait vraiment l'impression que quelqu'un, avec sa mitraillette, tirait sur les communautés les plus vulnérables depuis une tourelle installée à la Maison blanche", a déclaré l'acteur, en réponse à une question durant la traditionnelle conférence de presse suivant la projection de son film, très applaudi la veille. "Dans notre pays, dans le monde aussi, on nous a laissés tomber, négligés, mal informés. C'était un affront à la vérité et à la raison, durant ce qui a été clairement une gestion obscène, humainement et politiquement."

Cinéaste engagé

En lice pour la Palme d'or, le cinéaste, qui s'était investi par le passé auprès d'Haïti ou des sinistrés de l'ouragan Katrina, a pris les choses en main dès les premiers mois de l'épidémie avec son association Core Response, créant des centres de test à Los Angeles puis de vaccination à Los Angeles et à Chicago, parallèlement à des distributions alimentaires pour les communautés les plus affectées par la crise économique générée par les confinements.

Dans son nouveau film, prése...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles