Festivals : une annulation du Hellfest "semble inéluctable"

·1 min de lecture

"Une annulation du Hellfest semble inéluctable", a indiqué vendredi Ben Barbaud, patron de ce festival, soulignant que "5.000 spectateurs assis pour du metal, ce n'est pas possible". Cet événement spécialisé dans le metal, prévu en juin à Clisson (Loire-Atlantique), avait attiré 180.000 personnes en 2019 avant d'être annulé en 2020. Le ministère de la Culture a fixé jeudi le cadre pour la tenue des festivals cet été : 5.000 personnes, assises et distanciées.

Le festival Les Francofolies satisfait

"Une décision va être prise dans les jours qui viennent, il faut que je voie mes équipes et parle avec mes homologues à l'international, mais 5.000 metalleux (fans de metal) assis et distanciés, ce n'est pas possible", poursuit Ben Barbaud. Gérard Pont, patron des Francofolies, prévu mi-juillet à La Rochelle (150.000 personnes en 2019), fait en revanche partie de ceux qui saluent les annonces de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot comme "une excellente nouvelle". "L'an dernier, en avril, on en était nulle part, sans décision, et là, on est en février et on nous dit qu'il pourra y avoir des festivals, c'est déjà formidable", explique-t-il.

"Il y a plein d'artistes qui rêvent de jouer devant 5.000 personnes, et puis notre programmation n'est pas internationale, donc on peut s'adapter, ce n'est que du positif et la situation peut, qui sait, peut-être encore s'améliorer d'ici cinq mois", ajoute Gérard Pont. Côté Hellfest, son patron souligne que ce festival est celui qui cumule &...


Lire la suite sur Europe1