Festivals de musique cet été : qui maintient, qui annule ?

·1 min de lecture

Après les annonces du gouvernement le 18 février d'une possibilité de maintien des festivals d'été, mais avec une jauge à 5.000 personnes assises et distanciées, les réactions des professionnels de la culture se sont enchaînées cette fin de semaine. Certains festivals se félicitent des décisions gouvernementales. Malgré la mise en place de concerts-tests, d'autres ont au contraire décidé de jeter l'éponge. Le Hellfest et Garorock renoncent, tandis que les Francofolies et les Vieilles Charrues sont optimistes. Europe 1 fait le point sur les gros festivals qui sont maintenus et ceux qui sont reportés.

Le Hellfest reporté à 2022…

Les festivals à programmation internationale sont les premiers à jeter l'éponge. "Une annulation du Hellfest semble inéluctable", indiquait vendredi matin à l'AFP Ben Barbaud, patron de ce festival spécialisé dans le métal organisé à Clisson en Loire-Atlantique (180.000 spectateurs en 2019). La décision officielle est tombée dans l'après-midi : le festival est décalé à 2022. "Imaginer un Hellfest avec 5.000 festivaliers tirés au sort sur les 60.000 déjà munis d’un pass 3 jours, assis et distanciés est au mieux fantaisiste, mais plus réellement une hérésie", écrit l'événement dans un communiqué publié sur son site.

Le Hellfest propose aux spectateurs de conserver leur pass 3 Jours ou 1 jour acheté en 2020, qui sera valable pour l’édition 2022, qui se tiendra les 17, 18 et 19 juin 2022.

… tandis que Garorock et Solidays sont annulés

Le festival Garorock (16...


Lire la suite sur Europe1