"Je suis la fille d’un monstre" : Audrey Pulvar s’exprime pour la première fois sur les accusations d’inceste visant son père

Lydia Menez
·1 min de lecture

L’adjointe à la mairie de Paris a pris la parole sur France inter et a souhaité rendre hommage aux victimes.

Sa parole se faisait attendre. Interrogée par Léa Salamé lundi matin, la candidate aux régionales est revenue longuement sur les accusations d’inceste qui vise son père. « Je suis là en tant que fille d’un pédocriminel. Donc fille d’un monstre, au sens actuel qu’on donne à ce mot. Quand vous êtes la fille d’un monstre, forcément, à un moment, vous vous demandez si vous n’êtes pas un peu un monstre vous-même », s'inquiète-t-elle.

Lire aussi >> Kouchner, Pulvar… Est-ce à l’entourage ou à la victime de dénoncer l’inceste ?

Depuis une semaine, son père, Marc Pulvar, est accusé d’agressions sexuelles par plusieurs de ses nièces. Pourtant, ce n’est pas de lui, ni des victimes dont on parle dans la presse. « Si je me suis tue depuis huit jours, c’est parce que je trouvais important qu’elles puissent s’exprimer. Mais ici, à Paris, ce n’est pas l’affaire Marc Pulvar, ce n’est pas la parole des victimes qu’on a entendue, c’est mon nom qui a été mis en exergue », regrette-t-elle.

Twitter @franceinter
Twitter @franceinter

Cliquez ici pour lire la vidéo

Les faits d'inceste remonteraient à plusieurs décennies. « J’étais une enfant mais il se passait des choses dont...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi