« Fille facile », « commère », « cagole » : un rapport dénonce la représentation des femmes dans « Les Anges » et « Koh-Lanta »

Margot Ruyter

Dans son rapport annuel du 2 mars, le Haut conseil à l’Égalité (HCE) épingle les émissions de télé-réalité et alerte sur leur représentation stéréotypée des femmes. Parmi les mauvais élèves, « Koh-Lanta », « Les Marseillais » ou encore « Miss France ».

La télé-réalité l’un des pires élèves de la télévision en matière de sexisme et d’égalité femmes-hommes ? C’est le constat du nouveau rapport du Haut conseil à l’Égalité, remis ce lundi 2 mars à la secrétaire d’État chargée de l’égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa. Le Haut conseil à l’Égalité (HCE) a analysé l’ensemble des émissions de télé-réalité et le constat est alarmant. « Les émissions de télé-réalité valorisent d’un côté l’hyperféminité des candidates et de l’autre l’ultramasculinité des candidats », ont déploré Brigitte Grésy, présidente du HCE, et Sylvie Pierre-Brossolette, présidente de la commission « Lutte contre les stéréotypes » du HCE. 

« De cette dichotomie découle une vision des rapports entre femmes et hommes stéréotypée et inégalitaire », où les hommes sont des « Don Juan » et les femmes des « tentatrices », rapportent les deux femmes. Ainsi, les candidats de la saison 11 des « Anges de la télé-réalité » sont présentés ainsi : Sélim est « tenace », Thomas est « sanguin » et Julien « courageux » ; alors que Jelena a un « joli visage » et Léana est qualifiée de « commère ». Une représentation sexiste accentuée par des stéréotypes de métiers. Les candidats sont « boxeurs, coachs (...), footballeurs ». Les candidates, quant à elles, rêvent de devenir « modèles photo, chanteuses, comédiennes », énumère le rapport. (...)

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :