«Ce film n’appartient qu’à moi» : comment Clovis Cornillac a réussi à s'approprier «Couleurs de l'incendie»

© Europe 1

Clovis Cornillac est de retour au cinéma devant et derrière la caméra avec Couleurs de l'incendie, une adaptation de l'oeuvre de Pierre Lemaitre qui se veut être la suite d'Au revoir là-haut. Invité au micro de Dimitri Pavlenko sur Europe 1 à l'occasion de la sortie du long-métrage, en salles depuis mercredi 9 novembre, Clovis Cornillac s'est montré bien clair : il n'a en rien trahi l'oeuvre de l'écrivain Pierre Lemaitre puisque Couleurs de l'incendie est bel et bien son film.

"L'idée n'est pas de Pierre Lemaitre, sinon il aurait fait son film"

"Je ne sais pas s'il s'agit vraiment de trahison ou de choses comme ça, mais je pense que chaque support demande un point de vue. Alors, est-ce qu'avoir un point de vue, c'est trahir le point de vue de l'auteur ?", s'interroge le réalisateur. "Pas certain. C'est simplement assumé", déduit-il. Clovis Cornillac a bien évidemment échangé avec Pierre Lemaitre avant d'adapter son livre au cinéma. Et, leur rencontre s'est très bien déroulée. "Il m'a dit 'moi, mon livre, c'est le livre que je voulais faire. Maintenant, le scénario, ça va être pour ton film'", se souvient la star au micro de Dimitri Pavlenko.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"Il faut bien que je donne une vision et un point de vue"

"Donc l'idée n'est pas de Pierre Lemaitre, sinon il aurait fait son film", assure Clovis Cornillac, avant de poursuivre : "Pour moi, ça me paraît impossible de faire un film si ce n'est pas le mien. Pas dans le sens où ...


Lire la suite sur Europe1