Fin de la bataille juridique autour de la succession de Prince

La succession de Prince a, depuis le décès de l’artiste, donné lieu à une bataille rangée qui vient de prendre fin.

L'artiste est décédé en avril 2016 à l'âge de 57 ans d'une overdose de Fentanyl (un puissant analgésique opiacé), sans avoir fait de testament. Sa mort a déclenché un processus connu sous le nom d'homologation, dans lequel les tribunaux décident de la manière de distribuer la succession d'une personne décédée.

Les six demi-frères et demi-sœurs de Prince sont devenus ses héritiers légaux. Trois d'entre eux ont vendu leurs parts à la société d’édition musicale Primary Wave Music, qui possède environ la moitié des biens de la star.

Les trois autres héritiers étaient aux prises avec Primary Wave depuis de nombreuses années, avec des procédures entre les deux parties et deux conseillers cherchant à décider comment la succession de 156 millions de dollars devait être divisée.

Lors d'une audience dans le Minnesota ce 29 juillet (22), un nouvel accord a été présenté qui divise les avoirs en deux sociétés égales : Prince Legacy LLC pour les héritiers et les conseillers, d’une part, et Prince Oat Holdings LLC pour Primary Wave, d’autre part. Un juge a signé l'accord le 1er août, rapporte Billboard.

Un représentant de Primary Wave a déclaré dans un communiqué que la société est « extrêmement heureuse que le processus de clôture de la succession de Prince soit maintenant finalisé. Prince était une superstar emblématique et ce transfert hors de la juridiction du tribunal met en place une gestion professionnelle et compétente... Avec la distribution des actifs de la succession, nous nous réjouissons d'une relation de travail forte et productive. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles