Publicité

Fin de vie : la convention citoyenne vote en faveur d’une "aide active à mourir"

La loi sur la fin de vie pourrait être en passe d’évoluer. Ce dimanche 19 février, lors d’un vote au Conseil économique, social et environnemental (Cese), la convention citoyenne sur la fin de vie s’est majoritairement prononcée en faveur d’une "ouverture" à une "aide active à mourir" en France, rapporte le HuffPost. Les 184 participants, des Français·es tiré·es au sort, ont débattu pendant près de trois mois avant d’aboutir à ce vote : 84 % d’entre elleux ont ainsi estimé que le "cadre d’accompagnement de la fin de vie" ne répondait pas "aux différentes situations rencontrées", selon les résultats du scrutin retransmis en direct depuis le Cese.

Sans grande surprise, iels se sont donc globalement prononcé·es en faveur d’un changement de la législation actuelle concernant la fin de vie. Concrètement, à la question "l’accès à l’aide active à mourir doit-il être ouvert ?", 75 % ont répondu oui et 19 % ont répondu non. Concernant les modalités d’accès à l’aide active à mourir, 72 % des citoyen·nes ont dit oui au suicide assisté et 66 % ont dit oui à l’euthanasie. En revanche, iels n’ont pas donné de réponse aussi claire à la question "l’euthanasie doit-elle être ouverte seulement aux personnes capables d’exprimer une volonté libre et éclairée?" puisque 59 votant·es ont dit oui, 57 ont dit non et 45 se sont abstenu·es.

Certains points, comme la question de la conscience, de l’âge ou de la démence, restent encore néanmoins en suspens. Les citoyen·nes les traiteront durant les week-ends (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les femmes victimes de violences conjugales sont trois fois plus susceptibles de faire une tentative de suicide
En Italie, la créatrice Stella Jean dénonce le racisme dans la mode par une grève de la faim
En couple, hommes et femmes ne gèrent pas l’argent de la même façon, une disparité qui creuse l’inégalité financière
Les thérapies de conversion font encore de gros dégâts en Europe, alerte la commissaire aux droits de l’homme
Discrimination, agressions, mariage forcé : un rapport dénonce la violence systémique envers les femmes queers