Tout est fini entre William et Harry ? Ils s'expriment enfin

Un fossé s’est creusé entre les deux fils de Lady Di. Depuis leur plus jeune âge, et encore plus depuis le décès tragique de leur mère en 1997, les princes William et Harry entretiennent une relation fusionnelle. Pourtant, il semblerait que cette complicité sans faille ne soit plus d’actualité. Depuis quelques temps, et notamment depuis l’arrivée de Meghan Markle au sein de la famille royale, la relation entre les deux frères s’est beaucoup détériorée. Brouille entre Kate Middleton et sa belle-soeur, animosité de William envers Meghan ou encore mépris de la famille royale envers l’ancienne actrice, rien ne va plus entre les Sussex et les Cambridge. Alors que les rumeurs spéculent sur les causes de ce froid, les “Fab Four”, comme les appellent les journalistes d’Outre-Manche, ne cessent de s’éloigner. La presse britannique parle même de la “Windsors’ civil war”, littéralement la guerre civile des Windsor.

⋙ Le prince William ne supporterait plus le comportement de son frère Harry et de Meghan Markle

Le Sunday Times rapporte, dimanche 12 janvier 2020, que le prince William aurait fait part de sa “tristesse” face au “lien brisé avec son frère”. Le duc de Cambridge aurait été très affecté par la décision de Harry et Meghan d’abandonner leur statut de “membres séniors” de la famille royale, annoncée lundi 6 janvier par un communiqué sur Instagram. Ce choix, vivement critiqué, proviendrait notamment du mal-être de la mère du petit Archie qui ne supporte plus la pression médiatique liée à son rang. L’héritier du trône aurait également confié que la famille royale n’agit désormais plus comme une “équipe” , allant jusqu’à parler de lui et du prince Harry comme deux “entités séparées”. “J'ai passé le bras autour de mon frère toute notre vie, mais je ne peux plus faire ça. Tout ce que nous pouvons faire, tout ce que je peux faire, c’est d’essayer de les soutenir et d’espérer que nous serons tous un jour sur la même longueur d’onde”, aurait déclaré William à l’un de ses amis.

Lundi

(...) Cliquez ici pour voir la suite