Fini le pipi ! Le premier test salivaire de grossesse est en passe d'être commercialisé

SHVETS production

Terminé le pipi sur les doigts à force de mal viser ! Une goutte de salive suffira désormais, et hop, un résultat fiable à 98 % en seulement 15 min. Il ne s'agit pas d'un test antigénique pour le Covid, mais bien d'un nouveau modèle de tests de grossesse développé par un jeune laboratoire israélien spécialisé en tests salivaires, Salignostics. Une première mondiale.

Comment ça marche ? Le dispositif, dénommé SaliStick, permet en fait de détecter l'hormone de grossesse Bêta HcG présente dans la salive (même principe qu'un test conventionnel donc), rapporte Madmoizelle. Ce, dès le premier jour de retard de règles. "La salive permet d'obtenir un diagnostic rapide, précise Guy Krief, co-fondateur et président de Salignostics. Notamment parce qu'il s'agit de la seule façon simple et non-invasive de détecter des hormones, des virus et des maladies."

Plus besoin donc, selon lui, de passer par des tests urinaires ou des prises de sang pour détecter une grossesse. Ce test, aussi encombrant qu'un stylo, pourra se faire n'importe où, n'importe quand. Il vous suffira de placer le bâtonnet en mousse dans votre bouche pendant quelques secondes, avant de le remettre sur son socle. Une dizaine de minutes plus tard, le résultat s'affiche, comme pour un test normal : une ou deux bandes colorées selon si vous êtes enceint·e ou pas.

Sur le même sujet ⋙ Grossesse : bientôt un test sanguin capable de prédire la date exacte d'un accouchement ?Dans le monde, une grossesse sur deux est non-désirée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Qu’est-ce que l’hypertrophie de l’hymen, cette malformation du vagin mise en lumière par une célèbre tiktokeuse ?
Voici ce que signifient vraiment ces 8 rêves que nous faisons le plus fréquemment
Plus d'un milliard de jeunes pourraient subir des pertes d'audition à cause de leurs habitudes d’écoute
Comment pratiquer la “cohérence cardiaque”, cette technique de respiration qui chasse rapidement le stress ?
Le taux de fécondité mondial est en baisse et c’est à cause de la (mauvaise) qualité du sperme