En finir avec le harcèlement de rue

©tomazi/iStock

Emily May, présidente de l'ONG américaine Right To Be, a conçu avec L'Oréal Paris le programme Stand Up pour lutter contre ce fléau. Explications.  

Sortir de l'idée que c'est normal                                                                     

« Tous les jours dans la rue, j'étais victime de remarques sexistes, et quand je m'en plaignais, on me laissait entendre que c'était le prix à payer lorsqu'on est une femme. J'ai créé un blog pour recueillir des témoignages, qui est devenu une association, avec une carte interactive. Quand les gens témoignaient, les seules histoires qui se terminaient bien étaient celles où quelqu'un était intervenu. J'ai su qu'il fallait créer une méthode pour les témoins, afin que les victimes ne se sentent plus livrées à elles-mêmes. En 2018, quand L'Oréal Paris a décidé de lutter contre ce phénomène, ils sont venus vers moi et nous avons créé le programme Stand Up et la méthode des 5 D pour combattre collectivement le harcèlement de rue. Car si 80 % des femmes ont déjà été victimes de harcèlement sexuel dans les lieux publics, seules 20 % d'entre elles ont été aidées par quelqu'un.

Savoir identifier une situation de harcèlement                                                                       

Suivez votre instinct. Si une situation vous paraît anormale, observez chacune des parties. Une personne fixe-t-elle l'autre ? La touche-t-elle sans son consentement ? La suit-elle ? L'insulte-t-elle ? Sent-on un malaise ? Si rien ne confirme votre hypothèse, vous pouvez intervenir de façon moins directe, par exemple, en demandant votre chemin à la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi