Flora Tristan, Malala Yousafzai, Angela Davis, Qiu Jin, Emmeline Pankhurst : 5 femmes à la conquête de l'égalité

Flora Tristan : la porte-voix des faibles

Débarrassée d’un mari violent, cette Franco-péruvienne part au Pérou en 1833, à 30 ans, pour réclamer sa part de l’héritage paternel. Un voyage qui lui inspire son premier livre, De la nécessité de faire bon accueil aux étrangères, suivi de Pérégrinations d’une paria et Promenades dans Londres. Telle une reporter, elle dénonce la situation de ses semblables, cumulant corvées domestiques et ouvrières. Pour elle, questions sociale et féminine sont liées, la femme étant à ses yeux « le prolétaire du prolétaire même ». Elle réclame la légalisation du divorce, l’éducation pour les filles et l’égalité des sexes devant la loi. La fièvre typhoïde l’emporte en 1843, pendant le tour de France qu’elle menait pour étudier la vie des travailleurs.

Emmeline Pankhurst : aux urnes citoyennes !

« Des actions, pas des mots ! » Voilà le leitmotiv de cette britannique, née en 1858. Mariée à l’auteur de deux lois autorisant les femmes à conserver leurs biens acquis avant et après leur mariage, elle s’engage en 1889 pour que ses compatriotes mariées puissent voter aux élections locales. Et ce n’est qu’un début ! Manifestations, bombes, grèves de la faim… En 1903, elle crée la Women’s social and Political Union qui ne recule devant rien pour faire des sujettes de sa Majesté des électrices à part entière. Ces activistes, baptisées suffragettes, parviennent à rallier l’opinion à leur cause et atteignent leur objectif en 1928, peu de temps avant le décès d’Emmeline.

Qiu Jin : une poétesse en croisade

Vêtements masculins sur le dos et sabre à la main, Qui Jin se bat pour les femmes. Cette Chinoise, née en 1875, se révolte contre le sort infligé à ses compatriotes dans l’empire mandchou. Ce régime, patriarcal et archaïque à ses yeux, cautionne notamment la pratique des pieds bandés, qu’elle a elle-même subi. Créatrice de La Revue des femmes, elle rédige un conte dont la forme traditionnelle masque une tribune féministe et prépare un coup d’Etat pour instaurer

(...) Cliquez ici pour voir la suite