Florence Foresti fait un retour émouvant et plein d’ironie après sa prestation aux César

Clara Gaillot

Dix jours après la 45e cérémonie des César, Florence Foresti était de retour sur scène, dimanche 8 mars, pour célébrer la journée internationale des droits des femmes.

Cette année, c’est sous haute tension que se déroulait la cérémonie des César. Pour l’occasion, Florence Foresti avait repris le rôle de maîtresse de cérémonie qu’elle tenait déjà en 2016. Oscillant entre les références plus ou moins subtiles à Roman Polanski et la polémique autour de ses douze nominations, et son humour habituel, sa prestation lui a valu quelques critiques de la part d’acteurs et écrivains français dans les jours qui ont suivi l’événement. Après l’attribution du César du meilleur réalisateur à Roman Polanski, l’humoriste avait notamment quitté la salle et posté quelques minutes plus tard sur son compte Instagram un mot : « Écœurée ».

Ce dimanche, dans le cadre de la journée internationale du droit des femmes, Florence Foresti est montée sur la scène de L’Olympia au profit de l’association « Women Safe and Children », dont elle est la marraine, pour y jouer « Épilogue », son dernier spectacle. L’occasion parfaite pour l’humoriste de 46 ans de revenir avec humour sur la polémique qui a entouré sa prestation lors des César, et ainsi répondre à ses détracteurs.

« Je ne vais quand même pas pleurer »

 « Vous êtes un public généreux et courageux. Vous avez bravé la peur du Coronavirus. Ne riez pas trop fort, gardez le rire en bouche ou dans le coude », a-t-elle commencé, comme le rapporte «  Le Parisien ». « J’avais besoin de jouer devant un vrai public, ça m’a fait super...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi