César 2020 : Florence Foresti dévoile le vrai montant de son salaire et tacle Cyril Hanouna

L’heure est venue pour Florence Foresti de donner sa version des faits ! Le 28 février, l’humoriste était la maîtresse de la 45e cérémonie des César. Un rôle délicat pour la Française puisque la soirée a été marquée par la démission de la direction de l’Académie et les accusations de viol à l’encontre de Roman Polanski nommé douze fois pour son film J’accuse. Malgré les nombreuses polémiques, la comédienne est montée sur la scène de la salle Pleyel où elle a balayé l’actualité à coup de blagues sketchs et petites piques sur “Atchoum”, Harvey Weinstein et même Patrick Bruel ou encore le coronavirus. Mais lorsque le cinéaste franco-polonais est couronné meilleur réalisateur, Florence Foresti se dit “écœurée” et ne réapparaît pas.

Au lendemain de sa performance, les critiques ont fusé notamment de la part de Cyril Hanouna. Sur le plateau de Touche pas à mon poste, l’animateur a expliqué qu’elle n’aurait jamais dû accepter l’invitation de Canal+ admettant qu’il a conseillé à la chaîne de ne pas la choisir. Baba est allé plus loin en annonçant que l’actrice d’Encore plus belle aurait empoché 130 000 euros pour présenter les César. “Les présentateurs des César touchaient environ 30.000 euros. Florence Foresti avait touché 50.000 euros en 2016 et sachez que cette année, Florence Foresti a touché 130.000 euros dont 30.000 euros pour les auteurs”, avait-il affirmé.

Une somme qui a choqué certains internautes sur laquelle est revenue la principale intéressée. Lundi 9 mars 2020, Florence Foresti s’est emparée d’Instagram pour remettre le présentateur phare de C8 à sa place et dévoiler son cachet bien en dessous de ce qui a été annoncé. Sur son compte, elle écrit dans un post : “Cher Cyril, j'ai gagné 18.500 euros pour préparer et présenter les César. Comme vous avez l'air fort bien renseigné sur les salaires de mes prédécesseurs, vous pourrez sans doute lancer un débat sur l'écart salarial entre les hommes et les femmes lors de votre prochaine émission. Bisou”.

A lire aussi : César

(...) Cliquez ici pour voir la suite