Florence Parly victime de sexisme à l'Assemblée nationale : la ministre dénonce une "atmosphère pénible"

·1 min de lecture

En politique le sexisme a toujours existé... À l'Assemblée nationale la parité n'est pas encore au rendez-vous, mais la part des femmes progresse : elles sont aujourd'hui près de 40 % contre 27 % en 2012. Mais elles sont toutefois nombreuses à subir des attaques machistes et des comportements déplacés au sein du palais Bourbon, comme le note le magazine Elle vendredi 12 mars 2021. Les députées et salariées qui y travaillent au quotidien seraient d'ailleurs ravie de l'arrivée du coronavirus et de la mise en place des gestes barrières. "On est très contentes de la distanciation sociale. Ça a obligé à ne plus claquer la bise à la première joue qui se présente, à ne plus subir des rapprochements trop expressifs", leur a fait savoir l'élue indépendante Paula Forteza. Les choses sont tout de même beaucoup plus simples pour les femmes d'aujourd'hui que pour celles d'hier, comme a tenu à le souligner la ministre des armées Florence Parly.

La femme politique de 57 ans, qui a travaillé au sein de l'hémicycle pendant deux ans de 2000 à 2002, se souvient d'une atmosphère difficile : "Les choses ont beaucoup changé. Quand j'étais jeune secrétaire d'État au Budget le machisme à l'Assemblée - qui est loin d'avoir disparu - était un vrai sujet", a-t-elle expliqué. Florence Parly avait trouvé une astuce pour éviter de recevoir des commentaires non sollicités : "J'avais compris qu'il valait mieux porter un uniforme tailleur-pantalon, cela évitait les problèmes".

Florence Parly misait également (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite